UN EMPLACEMENT

exceptionnel

Le Serghi, à Saint-Martin-en Ré, c’est d’abord une situation de rêve, à l’endroit le plus calme du port, sur le quai Clémenceau. Un lieu privilégié, toujours un peu à l’écart des foules, même en plein mois d’août. De plain-pied sur le port, la grande terrasse parfaitement orientée y est ensoleillée de midi au coucher du soleil ! L’été, on en profite dès le petit déjeuner.

Outre le déjeuner et le dîner, on s’y pose à toute heure pour assouvir une envie d’huîtres au sortir de la plage. Et on s’y retrouve en bande pour un cocktail en fin de journée…

Une renaissance

Un esprit nouveau

UNE VIEILLE MAISON

qui renaît…

Pendant 40 ans, Le Serghi a été une institution sur l’île, un restaurant simple mais chaleureux, qui a régalé des générations de Rétais.

En 2020, le chef parisien Philippe Tredgeu et sa compagne Marie Foulon tombent amoureux de cette belle bâtisse – fermée depuis trois ans -, avec ses tuiles beiges rosé et ses volets, amarrée au bout du quai.

Un coup de foudre qui décidera d’un changement total de vie. Ils vont se battre pour la faire revivre, lui rendre tout son éclat et sa gaieté. Le Serghi « nouvelle vague » (on ne change pas le nom d’un bateau, ni d’une maison chargée d’histoire !) ouvre ses portes en juillet 2021. Et ne désemplit pas depuis…

L’ESPRIT NOUVEAU

des lieux

Philippe et Marie ont renouvelé le décor et la carte, tout en préservant l’âme de cette jolie maison.

Dans la salle principale, aux murs éclairés d’une palette discrète de grège et de blanc, avec quelques touches de noir mat, les vieux habitués du Serghi sont ravis de retrouver, dès l’entrée, le spectaculaire bar massif d’origine. Des meubles d’office anciens voisinent avec des banquettes confortables, des luminaires contemporains, des bouquets de fleurs fraîches.

Notre brigade de choc s’active derrière une verrière d’atelier. Un décor moderne et élégant, à l’image de la cuisine de Philippe. À l’étage : un petit salon cosy, privatisable pour toutes sortes de réjouissances familiales ou professionnelles. Murs « sauge », papier peint botanique, grand canapé accueillant…
on s’y sent « comme à la maison ».